BELGIQUE : Congrès AA Tournai 2017

Publié le par kreizker

"Notélé" 

Congrès annuel des Alcooliques Anonymes

Plus de 800 membres des Alcooliques Anonymes se sont réunis ce week-end à Ramegnies-Chin.

Venus de Belgique, mais aussi de France, du Luxembourg et de Suisse, les participants ont pu échanger leurs expériences tout au long de la journée au travers de différents ateliers. 

Le but de cette journée est aussi de sensibiliser l’opinion publique à la difficulté de sortir de cette spirale. Aujourd’hui encore, trop souvent, l’alcoolisme est considéré comme une fatalité et non une maladie. 

BELGIQUE : Congrès AA Tournai 2017
Porte-parole AA ???

Porte-parole AA ???

-----------------------------------------------------------------------------

RTBF, 7 octobre 2017

Les participants ont jeté symboliquement leur verre

Les participants ont jeté symboliquement leur verre

Congrès des Alcooliques Anonymes : "Il faut que le déclic arrive le plus tôt possible"

lls se voient au moins une fois par semaine dans des groupes de parole organisés en de nombreux endroits du pays, mais une fois par an les AA, les Alcooliques Anonymes, tiennent un congrès qui rassemble près de 1200 personnes. Cette année, c’est à Ramegnies-Chin, près de Tournai, qu’il était organisé. "L’idée est de permettre d’entendre un maximum de témoignages différents, qu’on n’entend pas dans les groupes de parole habituels et d’ainsi progresser dans son abstinence", explique Emmanuel, le porte-parole du mouvement. 

On ne donne pas de conseils, on ne dit jamais ce qu’il faut faire à un ami qui est en détresse. On ne fait que parler de sa propre expérience, de ce qu’on a vécu et de comment on arrive à s’en sortir. Parmi tous les témoignages qu’il entendra, il trouvera toujours quelque chose qui va l’interpeller et le faire réfléchir".

Soigner l’âme, en complément de la médecine qui, elle, soigne le corps, tel est le credo de ce mouvement né aux Etats-Unis en 1935 et qui s’est développé chez nous dans les années 50.

 

Une abstinence heureuse

Le thème choisi cette année est "Eclats de verre, éclats de vie, éclats de rire", ou comment vivre une abstinence heureuse. A l’entrée les participants sont invités à choisir un verre vide, verre à vin, à bière ou à liqueur, et à le jeter symboliquement dans une bulle à verre. Des participants qui tiennent à rester discrets: "L’anonymat, c’est la base spirituelle de notre mouvement. Cette maladie est toujours très mal comprise à l’extérieur. Pour que quelqu’un puisse s’exprimer librement, dire ce qu’il a sur le cœur, il a besoin de savoir que ce qui va se dire au cours des réunions ne sera pas répété à l’extérieur. Il est capital pour nous de préserver cet anonymat. Aujourd’hui, comme les noms de famille sont facilement dévoilés sur les réseaux sociaux, ça peut poser quelques soucis. Seul un alcoolique peut comprendre un autre alcoolique", poursuit Emmanuel.

 

Difficile de toucher un public plus jeune

Des hommes et des femmes de tous âges et de toutes conditions sociales forment le mouvement, mais les jeunes, eux aussi fortement touchés par l’alcoolisme, restent minoritaires. Le mouvement estime ainsi son nombre de membres de moins de 30 ans à seulement 1%. "Avant un certain âge, la prise de conscience par rapport à la consommation d’alcool n’est pas assez présente. Au vu de ma propre expérience, tout ce que je peux souhaiter, c’est que ce déclic arrive le plus tôt possible, avant que la maladie ne commence à faire des ravages physiques". Le porte-parole plaide pour davantage de sensibilisation de ce public via les médias. Et pour une meilleure information sur le rôle exact des AA: "Si on m’avait dit, quand je suis rentré dans le mouvement, que je ne boirais plus jamais de ma vie, je serais parti en courant. On m’a plutôt dit: '’aujourd’hui, tu ne boiras pas’’… et ça fait bien longtemps".

-----------------------------------------------------------------------------

RTL Info, 7 octobre 2017
Congrès annuel des Alcooliques Anonymes: "Pour une personne qui boit, il y en a 5 qui souffrent"

Les Alcooliques Anonymes tiennent leur congrès annuel aujourd’hui à Tournai. Né en 1935 aux Etats-Unis, il existe actuellement 500 groupes de discussions des AA en Belgique. Y compris des groupes de rencontres pour les proches et les familles des alcooliques.

-----------------------------------------------------------------------------

BELGIQUE : Congrès AA Tournai 2017

-----------------------------------------------------------------------------

in "Dernière Heure" (Belgique), 27 septembre 2017

Alcoolisme: En parler est déjà le premier pas

 

Le thème du congrès des Alcooliques Anonymes (AA), qui se déroulera le 7 octobre prochain à l’Institut Saint-André de Ramegnies-Chin, est "Éclats de verre, éclats de vie, éclats de rire". Cet événement annuel, qui rassemble un millier de personnes, est ouvert aux familles, aux proches, ainsi qu’aux personnes extérieures désireuses de se documenter sur ce que le mouvement des AA fait et ne fait pas.

"Trop d’hommes et de femmes, aujourd’hui encore, vivent dans la dépendance de l’alcool et en souffrent énormément dans leur chair et leur esprit sans trouver de solution à leur problème. Vous les avez probablement déjà croisés un jour sur votre chemin, comme ce voisin qui passe ses journées au bistrot du coin et que son épouse, lasse de ses vaines promesses, vient de quitter avec ses enfants, voire encore cette gentille dame, toute triste et mystérieuse, qui boit en cachette chez elle afin d’éviter qu’on ne la juge à l’extérieur", avance Emmanuel, le responsable des relations publiques du mouvement des Alcooliques Anonymes.

Le mouvement des Alcooliques Anonymes est né aux États-Unis, en 1935, de la rencontre de deux alcooliques. Ceux-ci ont rapidement découvert que partager sur leur vécu procurait un réconfort significatif. Ainsi, 24 heures par 24 heures, ils parvenaient à se rétablir de l’alcoolisme grâce à l’abstinence.

Aujourd’hui, les Alcooliques Anonymes sont présents partout dans le monde. Et le congrès annuel des AA est la fête de tous ceux qui ont décidé librement de déposer le verre et de continuer, un jour à la fois, une vie sans alcool.

Ce rassemblement, agrémenté de différents partages thématiques et d’échanges conviviaux, est ouvert également aux familles et aux amis de l’alcoolique en rétablissement autant qu’à celui ou celle encore à la recherche d’une solution.

Vous pouvez contacter cette association en composant le 078. 15.25. 56 (24 heures sur 24) ou via le site www.alcooliquesanonymes.be

Publié dans AA Belgique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article