Genèse du Big Book en espagnol

Publié le par kreizker

27 janvier 1953 : lettre du BSG NY à Frank M., pour lui demander la permission d'utiliser sa traduction par le "Mexico City group"

27 janvier 1953 : lettre du BSG NY à Frank M., pour lui demander la permission d'utiliser sa traduction par le "Mexico City group"

4 février 1953 : réponse affirmative de Frank M. au BSG NY

4 février 1953 : réponse affirmative de Frank M. au BSG NY

18 décembre 1953 : lettre du BSG NY à la firme d'édition et remarques sur le prix élevé de la ronéotypie

18 décembre 1953 : lettre du BSG NY à la firme d'édition et remarques sur le prix élevé de la ronéotypie

15 novembre 1954 : le BSG NY confirme son payement de 45 dollars pour 15 exemplaires

15 novembre 1954 : le BSG NY confirme son payement de 45 dollars pour 15 exemplaires

in "L'histoire du Gros Livre en bref"

 

Les racines du Gros Livre en espagnol


Nous ne savons pas exactement qui a fait la première
traduction espagnole d’Alcoholics Anonymous ni quand
elle fut produite. Une des versions de l’histoire qui
nous est parvenue prétend que la première traduction
du Gros Livre a été réalisée par l’épouse d’un membre
hispanophone, Ricardo P., en 1946, dans un effort
pour rejoindre ses compatriotes mexicains. Il paraît

que le manuscrit aurait été remis à Bill W. par Ricardo.
Dans un recoin des Archives du BSG, nous avons trouvé
une note manuscrite de Bill W. adressée à Ricardo
et datée de juillet 1946 qui dit : « En témoignage et en
gratitude de ses efforts ardus de traduction — que nos
frères hispanophones du monde entier soient guidés
des ténèbres vers la lumière. »
Une autre traduction ancienne est attribuée à Frank
M.
autrefois du Grupo Hispano de New York (d’origine
Portoricaine). Elle daterait du début des années
1950. Il n’y a aucune trace de la date exacte où cette
traduction a été terminée, et à l’époque, aucune révision
de la traduction n’a été faite (comme c’est devenu
la procédure établie pour surveiller les traductions
par Alcoholics Anonymous World Services, Inc.). La
première référence de la traduction en espagnol a paru
dans une note concernant les publications des AA « à
l’extérieur des États-Unis », datée le 17 janvier 1952.
Bill W. a écrit dans Le Mouvement des AA devient
adulte (publié en 1957) que « de bonnes traductions
de publications des AA deviennent de plus en plus urgentes,
cependant l’aide s’est toujours manifestée pour répondre à ce besoin. » Et il a cité la traduction de Frank M.

Des exemplaires de cette traduction ont été envoyés
au Mexique, à Porto Rico et à New York, bien que les
impressions à grand tirage n’ont pas eu lieu avant le
début des années 1950. La traduction a aussi été utilisée
au Salvador et en Colombie. Plusieurs éditions du
livre ont éventuellement été imprimées dans ces pays
et aux États-Unis. En avril 1955, que la traduction espagnole du Gros Livre, jusqu’alors importée de Porto Rico, avait été réimprimée par A.A. Publishing, Inc. et
se vendait 3,20 $ l’exemplaire! Puis, dans le procès-verbal
du 19 janvier 1956 du Conseil d’A.A. Publishing,
Inc., on peut lire que les groupes des AA d’Espagne
souhaitaient rendre des exemplaires de cette même traduction
disponibles à leurs membres.
Pendant de nombreuses années, plusieurs traductions
espagnoles du Gros Livre ont circulé. Au moment
où le Bureau des Services généraux a embauché le premier
coordonnateur des services espagnols, celui-ci a
soigneusement étudié les traductions existantes et manifesté
son inquiétude quant à la version qui circulaitalors. En collaboration avec le rédacteur/traducteur

espagnol maison, il a ensuite étudié une autre traduction
existante et, après avoir confi rmé sa conformité à
l’original en langue anglaise, il a distribué cette version
au pays membres du CIATAL — la Commission Ibéro-
Américaine sur les traductions et adaptation des publications
des AA — en leur demandant leurs commentaires.
Après avoir reçu les commentaires, A.A. World
Services, Inc. a décidé en 1986 de ne publier que cette
traduction soigneusement révisée du Gros Livre en espagnol.
Aucune des traductions espagnoles existantes du
Gros Livre ne contenait une section sur les témoignages
personnels jusqu’à ce que Vincente M., membre du
personnel pour les Services espagnols du Bureau des
Services généraux, prenne sur lui de le faire en 1987.
C’est ainsi que l’édition espagnole de 1990 d’Alcoholics
Anonymous a été la première à offrir à la fois le texte de
base et 12 témoignages en espagnol.
Plus tard, en 2004, le Conférence des Services
généraux a recommandé qu’une troisième édition du
Gros Livre en espagnol soit produite. C’est ainsi qu’a débuté un grand projet dirigé par un comité spécial formé de trois traducteurs professionnels, le personnel

espagnol de rédaction du BSG, un membre du personnel
du BSG et deux membres des AA. La troisième édition
devait contenir une section élargie de témoignages
personnels originellement écrits en espagnol. Le comité
a retenu 32 nouveaux témoignages pour publication
choisis parmi les près de 200 qui avaient été soumis.
La troisième édition du Gros Livre espagnol a été
publiée en février 2008 et en est à la cinquième réimpression.
Elle est distribuée partout aux États-Unis, en
Amérique latine, en Europe et dans d’autres pays.

Publié dans histoire AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article