"Qui est un Alcoolique Anonyme?"

Publié le par kreizker

in "La Revue" (Québec), 11 août 2017

ALCOOL. Comme l’entend le titre de l’organisation, les membres des Alcooliques Anonymes (AA) y sont et peuvent évoluer en tout anonymat. Toutefois, certaines statistiques existent à leur sujet.

 

Selon les plus récents sondages menés auprès de leurs membres, le membre type des AA est abstinent depuis 8 ans, a 48 ans et assiste à environ deux réunions par semaine.

 

«On encourage le nouveau membre AA à faire des réunions tous les jours. C'est au début de sa sobriété, pour l'aider à demeurer abstinent. Par la suite le membre fait des réunions au besoin, par plaisir ou pour aider», mentionne Lucie, membre des AA depuis 32 ans et responsable de l’information publique des AA du district Hull-Ottawa-Aylmer.

 

36% des répondants disent qu’ils sont abstinents depuis plus de 10 ans, 14% entre 5 et 10 ans, 24% depuis 1 à 5 ans et 26% depuis moins d’un an.

 

78% des membres disent avoir un parrain ou une marraine au sein des AA. 70% disent l’avoir rencontré dans les 90 premiers jours de leur arrivée.

 

«Quand tu arrives, on va te présenter quelqu’un au début qui a peut-être les mêmes occupations que toi. Par exemple, si tu es un avocat, on peut te présenter quelqu’un qui l’est aussi», suggère Albert, membre des Alcooliques Anonymes depuis 1966.

 

Parmi les sources d’où viennent les membres, 31% des AA disent avoir été référés par un centre de traitement, 31% par un autre membre, 23% par la famille, 11% par un tribunal, 8% par un service de counseling, 8% par un travailleur de la santé, 5% par un employeur ou un collègue de travail et 1% par un membre du clergé. 30% disent également qu’il s’agit d’une décision personnelle.

 

«On n’est pas un centre de livraison de sobriété», blague Lucie. Le cheminement du AA lui appartient et il est responsable de son abstinence.

 

Le sondage de 2004 indiquait que les membres des AA aux États-Unis et au Canada sont blancs à 89,1%, noirs à 1%, Hispano-américains à 3,2%, autochtones à 4,4% et Asiatiques à 1,8%.

«Dans notre district, on a des gens de toutes les nationalités et de toutes les religions. On a des chrétiens, des juifs, des musulmans, etc.», dit Lucie.

 

Pour ce qui est de l’état civil, 38% des AA sont mariés, 29% sont célibataires, 24% sont divorcés, 5% séparés et 4% veufs ou veuves.

 

Selon la Conférence des services généraux des AA (A.A. at a glance http://www.aa.org/assets/fr_FR/ff-1_AAataGlance.pdf), il existerait plus de 106 000 groupes d’Alcooliques Anonymes dans le monde. Au total, il s’agit de plus de 2 millions de membres répartis dans 180 pays.

 

www.aa.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article