"Alcooliques Anonymes. Pour une abstinence heureuse"

Publié le par kreizker

in "Le Télégramme" (France, Bretagne), 11 août 2017

Les Alcooliques Anonymes assurent une permanence régulière à l'Espace Quéguiner, dans le plus parfait anonymat.

Les Alcooliques Anonymes assurent une permanence régulière à l'Espace Quéguiner, dans le plus parfait anonymat.

Juillettistes ou aoûtiens, à la mer ou à la montagne, cet été encore, pas de vacances pour les Alcooliques Anonymes (AA) ! Comme partout en France, des réunions sont ouvertes pendant l'été. À Landivisiau, les mois de juillet et d'août, les 1e r, 3e et 5e samedis, des bénévoles de AA se réunissent à l'Espace Quéguiner, afin d'accueillir les malades en quête d'une solution à leur problème d'alcool.

Que dire du groupe des AA de Landivisiau ?

Il s'agit d'un groupe de proximité, bien ancré sur ce secteur géographique, et qui a sa place entre Morlaix et Landerneau. Il fait partie des quinze groupes créés dans le Finistère. C'est un groupe récent, ouvert tous les quinze jours, qu'il y ait beaucoup ou peu de monde. C'est une opportunité pour les habitants du territoire, à la fois pour les abstinents qui ont besoin de ces réunions, et pour ceux qui souhaitent sortir de la maladie alcoolique.

Que dire du programme proposé ? Inspiré de principes connus de la psychologie, il invite à regarder ce qu'il y a de meilleur en soi, à le mettre en lumière et à se débarrasser de la culpabilité. Ensuite, on applique la règle des « Douze traditions » qui a fait ses preuves : « 24 h à la fois » ; « Vivre et laisser vivre » ; « Agir aisément et faire les bons choix ». Progressivement, on peut devenir personne ressource pour les autres. Un test en douze questions est également disponible sur le site des AA pour ceux qui veulent évaluer leur consommation, avant de venir à nos réunions.

Quels messages souhaitez-vous envoyer ?

Nous ne sommes pas des buveurs d'eau tristes ! Nous sommes des adeptes d'une abstinence heureuse qui passons nos vacances avec autant de joie que les autres ! À condition de reconnaître qu'il a perdu la liberté de boire ou de ne pas boire, chacun peut y arriver. Rien n'est obligatoire, tout est suggéré, c'est une invitation à renaître. Tout comme on peut être allergique aux fruits de mer, on peut développer une allergie à l'alcool liée à une obsession mentale. « Il faut reconnaître cette intolérance : l'alcool n'est pas fait pour moi. Il m'a fait perdre la maîtrise de domaines importants de ma vie ».

Pratique. Site : www.alcooliques-anonymes.fr ; Tél. 06.04.15.55.67 ou 09.69.39.40.20. 

Publié dans AA Bretagne

Commenter cet article