"Les Alcooliques Anonymes, une solution"

Publié le par kreizker

in "La Voix du Nord" (France), 2 août 2017

 

Les réunions des Alcooliques Anonymes sont un moyen de trouver de l’aide.

Les réunions des Alcooliques Anonymes sont un moyen de trouver de l’aide.

Ce mardi-là, ils ne sont pas nombreux à pousser la porte des Alcooliques Anonymes. Certains sont en vacances, d’autres n’ont pas donné de nouvelles. Peu importe. Dans cette salle exiguë à quelques mètres du château de Nieppe, Damien, Thierry, Éric et Patrick*, viennent chercher l’aide dont ils ont besoin, semaine après semaine. Ces réunions hebdomadaires, c’est un moyen de ne pas flancher, de se rappeler pourquoi on a arrêté, de partager les bons moments comme les moins bons.

Tout autour d’eux, des écriteaux défraîchis ornent les murs. « Pensez… Méditez… Pensez ». Quelques phrases auxquelles se raccrocher dans la maladie. Parce que oui, l’alcoolisme est une maladie, « une maladie dont on ne guérit jamais », aime à rappeler l’un d’entre eux.

Sur la table, quelques sodas, du café, des biscuits, symbole d’une vie nouvelle, loin de l’alcool qu’ils ont consommé. Damien ouvre le bal. Comme les autres, sa vie a basculé. C’était il y a longtemps. Pourtant, après 26 ans d’abstinence, pas question d’abandonner ces rendez-vous. « Je suis là pour me rappeler que j’ai un problème avec l’alcool », lâche-t-il. En guise d’ouverture, comme chaque semaine, il refait la présentation des alcooliques anonymes. « Les Alcooliques Anonymes sont une association d’hommes et de femmes qui partagent entre eux leur expérience, leur force et leur espoir dans le but de résoudre leur problème commun et d’aider d’autres alcooliques à se rétablir. »

Autour de la table, les profils sont différents. Il y a les abstinents de longue date, de moins longue date et parmi eux Patrick. Il vient d’entamer le chemin. « Je suis novice chez les A.A. J’ai 36 ans et j’ai encore la niaque. Là, je suis dans une phase où il faut que je m’en sorte, même si je me suis fait avoir il n’y a pas longtemps », raconte-t-il. Ici, pas de place pour le jugement, seulement la bienveillance. Assis à sa droite, Thierry l’encourage : « Je suis content que tu sois venu… »

* Leurs prénoms ont été modifiés

Réunion chaque mardi, à 20 h, 9 rue de Warneton à 59850 Nieppe.

Publié dans AA france

Commenter cet article