"Mai ramène le congrès des AA… ouvert au public"

Publié le par kreizker

in "La Nouvelle Union" (Québec), 19 avril 2018

Le mouvement AA a son site Web, son numéro de téléphone et son application mobile pour repérer les lieux et heures des réunions.

Le mouvement AA a son site Web, son numéro de téléphone et son application mobile pour repérer les lieux et heures des réunions.

Le mois de mai ramène l’annuel congrès des AA, le 34e pour ce qui concerne celui du district 03.

Comme à l’habitude, le congrès s’ouvre au public, tant à ceux et celles qui projettent cesser de boire ou qui veulent obtenir des informations sur le mouvement.

Il aura lieu toute la journée à la salle du Canton de Warwick, le samedi 5 mai.

Sa formule demeure la même. D’heure en heure se succèdent des témoignages d’hommes et de femmes issus de tous les milieux qui partagent un pan de leur histoire de vie.

La journée commence à 8 h 30 avec le mot de bienvenue pour se poursuivre jusqu’à 21 h 30 avec le partage d’un couple.

À l’heure du midi, Lise Setlakwe, directrice générale du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS), prononcera une conférence. Ce moment du Congrès est toujours réservé à un professionnel qui peut parler du mouvement AA «vu de l’extérieur». Par son travail, Mme Setlakwe se retrouve souvent en relation avec des personnes aux prises avec l’alcoolisme. Au CALACS elle observe que plusieurs victimes d’agression se réfugient dans l’alcool.

Le congrès AA s’adjoint toujours les mouvements Al-Anon et Alateen, le premier destiné à soutenir les proches d’une personne alcoolique, le second s’attardant aux enfants d’un parent alcoolique.

Collaboration avec l’Hôtel-Dieu

La responsable de l’information publique des AA pour le district 03 indique qu’à partir du mois de mai, une fois par mois, un membre AA du comité en milieu professionnel ira à la rencontre de gens hospitalisés en psychiatrie à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska.

Il livrera son expérience, parlera du fonctionnement du mouvement et offrira à ceux et celles qui se débattent avec des problèmes d’alcool la possibilité d’un jumelage éventuel avec un membre AA. «Cette rencontre se déroulera toujours en présence et sous la surveillance d’un professionnel de la santé», précise la responsable de l’information.

Elle ajoute que pour le mouvement AA, il s’agit d’un autre moyen de se rendre visible, de dire et de redire que ses services sont gratuits, qu’il s’adresse à tous et toutes, la «souffrance» n’ayant ni âge, ni profession, ni classe sociale, souligne la porte-parole.

Un Forum territorial

Le centre des congrès du Victorin à Victoriaville sera, par ailleurs, à la fin de juillet, le lieu de rencontre et de formation de plusieurs centaines de membres AA provenant du Canada et de l’est des États-Unis. «Ce Forum a lieu tous les deux ans et on y attend quelque 500 personnes.»

La responsable précise qu’au 819 758-3959, on peut téléphoner pour obtenir des informations sur le mouvement, l’heure et le lieu des rencontres (certaines étant ouvertes). Le mouvement possède son site québécois (http://aa-quebec.org) et même une application mobile gratuite (Meeting Guide) pour repérer le lieu et l’horaire des réunions.

 

Publié dans AA Québec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article