«Je pensais être la seule femme à avoir un problème d'alcoolisme»

Publié le par kreizker

in "Le Figaro" (France), 19 Février 2019

TÉMOIGNAGE - Tandis que de plus en plus de jeunes femmes sont victimes de l'alcool, Alexandra, qui va bientôt fêter ses deux ans d'abstinence, nous raconte son parcours pour sortir de l'addiction.

«Avant de franchir la porte des Alcooliques Anonymes, j'avais de nombreux préjugés. J'imaginais que ces réunions n'attiraient que des hommes d'un certain âge, limite clodos. Et surtout, je pensais être la seule femme à avoir un problème avec l'alcool. En réalité, j'ai découvert que nous étions nombreuses», témoigne Alexandra* qui fêtera sa deuxième année d'abstinence en mai prochain. Un «miracle» pour cette cadre de 40 ans que l'alcool n'avait pas quittée depuis le décès de son père, il y a près de douze ans.

Bien que moins visible, l'alcoolisme féminin est un phénomène bien présent. Selon la dernière enquête de l'agence sanitaire Santé publique France publiée ce mardi, 23 % des femmes de 18 à 75 ans boivent entre une à six fois par semaine, contre 37 % des hommes. C'est quatre points de plus qu'en 2014. «Actuellement, environ un tiers de mes patients sont des femmes», estime le Dr Éric Hispard, médecin addictologue à l'hôpital Fernand-Widal (Paris).

Article complet en Pdf ci-dessous :

Publié dans articles sur AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article