"Saint-Jacut. Une convention régionale des Alcooliques Anonymes ce week-end"

Publié le par kreizker

in "Ouest-France", 8 mai 2019

« Les réunions de l’association, c’est vraiment mon médicament contre la bouteille », confie Maryvonne, membre des Alcooliques Anonymes de Dinan (Côtes-d'Armor)

« Les réunions de l’association, c’est vraiment mon médicament contre la bouteille », confie Maryvonne, membre des Alcooliques Anonymes de Dinan (Côtes-d'Armor)

Durant trois jours, à Saint-Jacut dans les Côtes-d’Armor, des réunions ouvertes à tous vont se succéder, autour de la thématique « anonymes aujourd’hui ».

Jeunes, vieux, riches, pauvres, hommes, femmes… Maryvonne l’assure, « face à la bouteille, on est tous égaux, il n’y a plus d’histoire de classes sociales ». Impliquée de longue date chez les Alcooliques Anonymes, la Dinannaise s’apprête à participer ce week-end à la 31e convention régionale de l’association, organisée cette année du 10 au 12 mai à l’abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer (Côtes-d’Armor).

Durant ces trois jours, des réunions ouvertes à tous vont se succéder, autour de la thématique « Alcooliques Anonymes aujourd’hui »« C’est une manière de nous faire davantage connaître, explique la bénévole, qui occupe des responsabilités dans l’association au niveau régional. Il faut qu’on reste attractifs, pour que les jeunes concernés par cette maladie aient l’envie de nous rejoindre. »

« On n’est jamais guéri »

En Bretagne, les Alcooliques Anonymes comptent 45 groupes, pour quelque 500 à 600 adhérents. Mais, comme beaucoup d’autres associations, elle peine à trouver des bénévoles acceptant de prendre des responsabilités.

« Abstinente depuis 17 ans », Maryvonne vante les « moments de partage intense » procurés par l’association. « Notre médicament, ce sont nos réunions. » Il y a quelques jours, son groupe de parole a reçu une femme d’une vingtaine d’années. « Je me suis revue quand j’ai poussé la porte de l’association la première fois », raconte la retraitée.

Pour les Alcooliques Anonymes, qui promeuvent l’abstinence, « on n’est jamais guéri, il suffit d’un verre pour rechuter. Pour cette jeune femme, le plus dur, ce sera les premières 24 h. Nous, on conseille de boire beaucoup d’eau, de s’occuper les mains et l’esprit. Il faut rester dans le moment présent. »

 

Du 10 au 12 mai 2019, 31e convention régionale des Alcooliques Anonymes, à l’abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer.

"Saint-Jacut. Une convention régionale des Alcooliques Anonymes ce week-end"

Publié dans AA Bretagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article