Covid-19 : La perte du lien social favorise les addictions

Publié le par kreizker

France Info Grand Est, 3 Février 2021

Extrait : 

Covid-19 : en Alsace, la perte du lien social favorise les addictions

Anxiété, stress, dépression : la santé mentale des français a été impactée par la crise du Covid-19. Autre phénomène à surveiller de près, les addictions. A la drogue, à l'alcool, au tabac ou aux jeux. Le quotidien chamboulé a eu des effets notables, et parfois inattendus sur les comportements.

 

C'est la faute du COVID. Cette phrase, André l'a souvent entendue ces dernières semaines. Nous l'appellerons André, il est correspondant pour la régulation Alsace des Alcooliques Anonymes, lui-même est abstinent depuis sept ans. Mais il sait de quoi il parle. "Un alcoolique trouvera toujours de bonnes raisons de boire" dit-il. Alors, la détresse sociale et économique qui est en train de s'installer dans le sillage de la crise sanitaire est un parfait alibi. "Toutes les raisons sont là pour se noyer dans la bouteille" ajoute-t-il.

Alcool et solitude

En Alsace aujourd'hui, les Alcooliques Anonymes sont une cinquantaine, répartis sur onze groupes du nord au sud du territoire. Il  y a quelques nouveaux venus, et surtout des proches qui s'inquiètent de l'état d'un parent, et qui ne savent pas vers qui se tourner. 

Les réunions en présentiel ne sont plus possibles, mais la ligne d'écoute téléphonique fonctionne 24h/24, sept jours par semaine. Parallèlement, les réunions en visio ont explosé : sept ou huit par jour, qui attirent des personnes de toute la France, et même de Belgique, de Suisse, du Canada. Pourquoi? Parce que la prise de parole est primordiale explique André. "L'alcoolique a honte, car son mal n'est pas toujours considéré comme une maladie, mais plutôt comme un vice ou une faiblesse." Alors, dans cette période d'isolement contraint, chaque opportunité de partage et de dialogue est vécu comme une bouffée d'air. 

Reste tous ceux qui ne savent pas, ne peuvent pas, ou ne veulent pas utiliser l'outil numérique : ceux-là restent dans l'angle mort.

 

---------------------------------------------------------------------------

Bon, d'accord ok. On ne va pas aller reboire pour ce tweet

Bon, d'accord ok. On ne va pas aller reboire pour ce tweet

Publié dans AA france

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article