"À Orthez, les Alcooliques Anonymes veulent maintenir le lien malgré le confinement"

Publié le par kreizker

"France Bleu", 26 Avril 2021

Le confinement est une période difficile pour les alcooliques, qu'ils soient dépendants ou abstinents. Pour les soutenir, le groupe des Alcooliques Anonymes d'Orthez continuent d'organiser des réunions avec ses membres en visioconférence.

Malgré le confinement, les alcooliques anonymes d'Orthez poursuivent leurs réunions en visioconférence.
Malgré le confinement, les Alcooliques Anonymes d'Orthez poursuivent leurs réunions en visioconférence. 

Ils sont huit à participer, par écrans interposés, à la réunion du groupe des Alcooliques Anonymes (AA) d'Orthez. Tous sobres depuis plus ou moins longtemps. Le thème du jour : la solitude. "On l'a choisi parce que c'est d'actualité", glisse Patrick*, animateur de la réunion et  alcoolique abstinent depuis 1985. Maintenir des groupes de paroles dans cette période de confinement est essentiel. Si on prive un alcoolique qui se rétablit de contacts sociaux, il peut "s'enfermer et ressasser ses anciens problèmes qui l'avaient justement amené à l'alcool", explique-t-il. 

 

Les Alcooliques Anonymes, un soutien pendant le confinement

Depuis quelques mois, tous les francophones peuvent se connecter en visioconférence pour suivre les réunions des groupes AA de différentes villes. Une seule règle : "Pas d'écran noir s'il vous plaît car Alcooliques Anonymes est anonyme mais pas invisible", insiste Patrick. Au cours de la réunion, chaque participant se livre sur ce que lui inspire le thème du jour. Faire partie d'un groupe des Alcooliques Anonymes a aidé Marie* à vaincre la solitude des confinements et à ne pas retomber dans ses anciens travers.  Elle s'est rapidement dit : "Il faut que tu téléphones, il faut que tu mettes en action tout ce qu'on t'a appris en AA pour te sentir bien"

"Même si on est confinés, on peut aller rencontrer des amis AA !" 

Le passage des réunions en visioconférence permet à de nouveaux membres de rejoindre l'association malgré le confinement. Mais la pratique a aussi des limites : "Comme ils se connectent quand ils veulent, c'est dur de maintenir le lien et de leur dire "Il faut sortir !"Même si on est confinés, on peut aller rencontrer des amis AA, en respectant les gestes prescrits", martèle Patrick. 

À la sortie du confinement, un autre défi attend les membres des Alcooliques Anonymes : "Il y a peut-être des amis qu'il faudra aller rechercher. Ils sont venus nous voir un peu sur Zoom et puis on ne les verra pas venir aux réunions. Il ne faudra pas oublier de les appeler ces amis-là", anticipe Patrick. 

* Les prénoms ont été modifiés

Publié dans AA france

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article