Denain (Nord), 20 ans du groupe !

Publié le par kreizker

article dans la Voix du Nord :

Vingt ans de lutte pour les Alcooliques anonymes

mardi 05.05.2009, La Voix du Nord

 DENAIN 

Les membres de l'association des alcooliques anonymes de Denain ont fêté les vingt ans de leur groupe avec les Al-Anon qui rassemblent les familles.

Pas de nom, un tutoiement de rigueur, la bise entre homme et femme, une poignée de main entre hommes, chez les Alcooliques anonymes on est toute de suite à l'aise. L'objectif est que tout nouveau se sente accepter de suite, comme dans une grande famille. La semaine dernière, les Alcooliques anonymes ont fêté leurs vingt ans, l'anniversaire d'un groupe lancé par Jean-Pierre, 66 ans, abstinent depuis 24 ans.

 «  En 1989, j'étais dans un groupe d'anciens buveurs de la région parisienne. Je suis revenu dans le Nord et j'allais en réunion d’Alcooliques anonymes à Valenciennes. J'ai demandé à Arthur-Brabant si je pouvais créer un groupe à Denain et j'ai eu la salle des permanences. Je suis resté un an tout seul et peu à peu des gens sont venus de l'extérieur. » Jean-Pierre a commencé à boire suite à un problème de couple. Il s'est rendu compte de son alcoolisme lors de sa première cure.Mais à son retour chez lui, l'accueil familial a été mauvais. Il s'est remis à boire. « J'ai bu pendant quinze ans, jusqu'à sept litres de vin en 24 heures. Mais avec le groupe, j'ai trouvé une seconde famille, un équilibre. » Une seconde famille, qui comprend le problème et qui rend espoir. Et dans laquelle chacun s'exprime.

 La femme d'un abstinent : «  En arrivant la première fois, ce qui m'a frappé c'est cette sensation d'espoir. » Son mari, André, dix ans sans une goutte d'alcool, évoque le thème de la réunion, le paradoxe de l'alcoolique anonyme qui pour conserver sa sobriété doit en faire cadeau. «  Quand on aide quelqu'un à s'abstenir, on se sent un peu grandi, un peu plus fort. Mais il faut être vigilant. » Martial, dix ans d'abstinence aussi : «  Le paradoxe pour moi a été de franchir cette porte. C'était primordial ! Une fois franchie, j'étais devenu abstinent. » Martial est ému : « Quand on est dans l'alcool, on a peur de la mort. Chaque année, ma famille m'offre un cadeau en étant avec moi un an de plus. » Josiane, la présidente des Alcooliques anonymes, rappelle que la sobriété est «  une renaissance ».

Trois élus de la municipalité ont assisté à cet anniversaire : Christian Montagne, Malica Lefort et Nicole Robles et ont ressenti dans cette réunion un encouragement à vivre. • C.G.

Publié dans medias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Valérie 05/05/2009 20:27

Bonsoir,Ce n'est pas du tout dans mes habitudes de râler mais là, il y a une tradition qui est à la base même de AA : pas de politique. Si des élus, sont venus dans le groupe, ce n'est pas normal... Je suis loin d'être une rabat joie, mais il en va de la crédibilité de notrre mouvement... Que peux penser un nouveau en voyant que le groupe s'affiche avec des personnages politiques, car, pour être élu il faut faire parti d'un parti si je ne me trompe ???Bien à vous.Valérie A.     

kreizker 06/05/2009 13:11


faut pas se fâcher lol ! les élus représentent le peuple et au niveau local ne font souvent pas partie d'un parti ! de plus, ils fournissent bien souvent des locaux à des associations pour trois
fois rien, Je trouve très bien que des ... alliés naturels viennent à des réus ouvertes ... yann