Vivre sans alcool

Publié le par kreizker

24 - EVITER LES COMPLICATIONS EMOTIVES

 

S'éprendre de son médecin, de son infirmière ou d'un autre patient procède d'une vieille tradition romanesque. Les alcooliques en voie de rétablissement ne sont pas à l'abri de telles ardeurs. L'alcoolisme, apparemment, n'immunise pas contre les tentations qui guettent l'humanité."

Le chagrin peut éclore dans un coeur impétueux", prétend un vieux proverbe anglosaxon. Or, bien d'autres perturbations peuvent y surgir également, y compris une recrudescence de l'alcoolisme.

Au temps de nos bouteilles, verres et cruchons, bon nombre d'entre nous consacraient énormément de temps à leurs problèmes sentimentaux. Que nous aspirions à des aventures passagères ou à une relation significative et durable, notre engagement ou notre non-engagement envers nos partenaires nous posait fréquemment des problèmes.

Une bonne partie d'entre nous attribuaient au manque d'affection leurs excès de boisson et, le verre à la main, cherchaient l'amour de bars en réceptions. D'autres étaient apparemment comblés sur le plan sentimental, mais buvaient quand même.

Quoi qu'il en soit, l'alcool ne mûrissait pas notre conception de l'amour ni notre capacité de l'assumer ou d'y répondre si nous venions à le rencontrer. Nos vies de buveurs avaient plutôt pour effet d'étouffer, d'écorcher, de gauchir, de meurtrir nos personnalités affectives, quand elles ne les pervertissaient pas carrément.
.../...

Publié dans pensées - citations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article