AA : le témoignage de deux Rouennais

Publié le par kreizker

in "Paris-Normandie" (France), 13 novembre 2014

 

Alcooliques anonymes. Rencontre avec Léone et Allain. Deux anges gardiens témoignent d’une victoire sur l’addiction.

 

Combien de vies sauvées par les AA ? AA pour Alcooliques anonymes, association états-unienne fondée en 1935, révélée en France par le livre de Kessel et fixée par Simone Weil, forte de 18 délégations (link) en Haute-Normandie dont une moitié dans l’agglomération rouennaise. Deux alcooliques abstinents rétablis, « ça veut dire marcher bien dans ses godasses », témoignent à la veille d’un rendez-vous extraordinaire programmé aujourd’hui, en début d’après-midi à la mairie annexe Pasteur.

 

FRANCE

 

De l’alcool à la prison

« Ici, grâce à nos soixante bénévoles, nous pouvons proposer une réunion chaque jour. Cette fois, ce sera en présence de membres du corps médical, de la famille et de l’association. » C’est Léone qui prend la parole. « Dans sa tête dégagée de l’obsession de l’alcool », la coquette dame âgée de 69 ans dont 13 d’addiction, « avant on disait vice », accepte le rendez-vous dans un bar voisin. Elle sourit en poussant la porte et jette un regard affranchi sur la rafale de bières qui rythme le comptoir.

« T’as gagné quand tu peux regarder ça sans en avoir envie. Mais il faut souvent toucher le fond avant. Malade, tu dois l’accepter, ne pas être dans le déni. » Chez les AA, le tutoiement est de rigueur. Une conjugaison qui interdit l’imparfait du subjectif. Avec pour sainte trinité salvatrice : médico-psycho-asso.

Allain - 63 ans dont 38 dipsomanes - illustre le propos de son expérience : « J’étais jeune et polytoxicomane. Alcool, cannabis... À ma première rencontre avec les AA, je n’ai pas voulu avouer... J’avais tout cassé la veille dans un bistrot. Avec le trou noir... Alors à la réunion, j’ai gueulé et je me suis tiré. »

 Aujourd’hui, il en rit.

La parole soigne, les mots soulagent celui qui dit comme celui qu’y est. « À Bonne-Nouvelle, il y a des gens là par l’alcool. » Alors combien de vies, combien de familles sauvées par les AA ? Jamais trop ou pas assez ?

 

 

Aujourd’hui 14 novembre à 14 h 30, mairie annexe Pasteur, 11, avenue Louis-Pasteur, Rouen.

 

Permanence téléphonique 7 j/7 et 24 h/24 : 0820 32 68 83.

Publié dans AA france

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article