Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Belgique : 2 articles sur AA

Publié le par kreizker

in "L'Avenir", 9 octobre 2012

 

Vedrin : une bouée dans le naufrage de l’alcool

 

VEDRIN - Tous les lundis, les Alcooliques Anonymes de Vedrin se réunissent autour d’un bon café. On évoque les galères passées et la vie nouvelle.

À partir de combien de verres par semaine doit-on se considérer comme un alcoolique ? «C’est la question qui revient très souvent quand on va rencontrer les jeunes dans les écoles», débute Michel, l’une des chevilles ouvrières des Alcooliques anonymes. «Il y a des gros buveurs qui ne sont pas alcooliques. Mais à l’inverse, on peut déjà l’être avec deux verres. Le point décisif, ce n’est pas la quantité, c’est la dépendance psychologique. Quand on essaye de stopper une ou deux semaines et qu’on n’y arrive pas... Et là, on n’est pas tous égaux face à la boisson.» Face à cet ennemi commun, insidieux et mortel pour certains, les «AA» de Vedrin resserrent les rangs tous les lundis soirs, lors de leur réunion à la Maison blanche.

«Dès ma première visite, je me suis senti écouté. Pas condamné. On voit bien qu’on a tous traversé les mêmes galères», explique Henry. «On vient tous avec ses valises pleines d’emmerdes causées par l’alcool. Et ça fait du bien d’en parler», complète Marc.

Pendant deux heures, personne n’hésite à revenir sur ses... déboires de ses années alcoolisées. Avec une sincérité, une franchise et même un sens de l’autodérision remarquables.

 

Sur le groupe de Vedrin : http://0z.fr/TNZex & http://0z.fr/EVz_z

 


in "L'Avenir", 10 octobre 2012

 

La grande famille des AA à Malonne

 

MALONNE - La société évolue. Et avec elle, le mouvement des Alcooliques Anonymes. La preuve quand on jette un œil sur le programme du grand congrès qui réunira, ce samedi à Malonne, la grande famille des AA. On y attend un bon millier de participants…

En cours de journée, on évoquera notamment la manière de se positionner par rapport à Internet et les nouvelles technologies. «Il y a possibilité en effet d’entretenir un contact par e-mail», explique Michel. «Cela peut être un premier pas. Mais rien ne vaut la présence directe et les réunions», commente Marc. «C’est un peu la même différence qu’entre un CD et un concert en direct…» Les AA insistent beaucoup sur cette chaleur humaine.

Autre grosse tendance dans la problématique de l’alcool : les ravages de plus en plus précoces au sein de la jeunesse. «On s’en rend compte quand on fait notre exposé dans les classes», explique-t-on chez les AA. «L’alcoolisme frappe de plus en plus dur, de plus en plus jeune. Malheureusement, les jeunes ont visiblement du mal à venir rejoindre nos groupes de rencontre.» D’où l’importance d’être également présent sur le web.

Samedi dès 8h45 à Saint-Berthuin, en conférences et surtout en débats, toutes les facettes de l’alcool seront abordées.

«Et tout le monde est évidemment le bienvenu», insiste Michel, l’un des coordinateurs de cette réunion. Anonymes mais très accueillants, les AA.

 

Sur le congrès 2012 :  http://0z.fr/UDjh5    http://0z.fr/zkpgG    http://0z.fr/GyJL9 

 

Publié dans articles sur AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article