CANADA, québec, rimouski

Publié le par kreizker

22  -  23  -  24  JUILLET  2011

 

32° CONGRES AA DU BAS SAINT-LAURENT 

 

Thème :  LA CLE DU BONHEUR

 

 

in "L'Avantage", 15 juillet 2011

 

Congrès des Alcooliques anonymes: 2 000 personnes ont rendez-vous à Rimouski


Environ 2 000 personnes provenant de toutes les régions du Québec se réuniront à Rimouski, dans le cadre d’un congrès des Alcooliques anonymes, les 22, 23 et 24 juillet.

Le premier but de ce congrès est de faire connaître le mouvement des Alcooliques anonymes. Les gens pourront y participer gratuitement, sans inscription préalable, y trouver de l’information, assister à des conférences, etc. « C’est une fin de semaine de partage ouverte à tous », précise Jacques, porte-parole régional. Les intervenants de la santé, de même que les jeunes et les conjoints de personnes qui vivent un problème d’alcool sont également invités.
 

 

Le congrès permettra aussi de démystifier la maladie qu’est l’alcoolisme. « Les gens concernés ne vivent pas toujours une situation extrême, par exemple, avoir des difficultés à marcher ou coucher sur les bancs de parc! Au début, les symptômes ne sont pas aussi graves. L’alcoolisme est une maladie progressive et le déni fait partie de ses caractéristiques. Beaucoup de gens touchés croient et affirment qu’ils ne sont pas alcooliques. »

Comment faire la différence? « Les personnes qui ont un problème d’alcool ont souvent un mal de vivre, l’impression de rater leur vie. Si une personne ressent le besoin de boire et si l’alcool a un impact sur sa vie, elle peut être alcoolique. Il s’agit d’une maladie d’émotion et les alcooliques sont souvent les derniers à savoir qu’ils en sont atteints. »

Le mouvement des Alcooliques anonymes met à la disposition des gens de l’information qui peut leur permettre d’évaluer leur situation. Des conférences et témoignages peuvent aussi être éclairants. « Au début, on a l’impression que l’alcool nous aide à vivre. Mais c’est une maladie progressive et incurable. On ne sait jamais où le premier verre peut nous mener. Quand on veut mettre fin à la consommation, il faut le faire pour soi. Personnellement, j’ai commencé à me sentir heureuse lorsque j’ai arrêté de boire », nous confie une membre des AA.

Les personnes qui souhaitent en savoir plus sur le mouvement des AA, qui regroupe 95 000 membres au Canada, peuvent visiter le site www.aa.org. Notons par ailleurs que le mouvement Al-Anon vient en aide aux proches d’une personne qui vit un problème d’alcool.

 

cegep rimouski

Lieu du congrès : CEGEP de Rimouski - 60 Rue de l'Evêché Ouest - Rimouski Qc G5L 4H6 - Québec

Publié dans AA Québec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article