RAPPEL QUOTIDIEN - 15

Publié le par kreizker

Nous connaissons des moments de vitalité réduite. L'agitation et la nervosité nous portent à boire. Irritables, malheureux et égocentriques, nous retournons à notre dada favori, celui de diriger notre propre vie. Le ressentiment, les soucis et l'intolérance embrument notre manière de penser. Il est difficile de prier. Nous négligeons les réunions et nous oublions d'aider les autres.

INVENTAIRE QUOTIDIEN

Comment expliquons-nous notre sensation d'épuisement et de nervosité ?
Pourquoi ces envies de boire ?
Pourquoi la prière est-elle si difficile ?
Comment pouvons-nous y remédier ?

MEDITATION SUGGEREE
L'épuisement physique rend l'alcoolique nerveux et le porte à boire. Le surmenage, la privation de repos et un mauvais régime alimentaire engendrent des attitudes d'apitoiement de soi et d'intolérance. Ces attitudes nous éloignent de Dieu. Elles détruisent notre sérénité et conduisent à l'ébriété. Nous devons reconnaître ces symptômes et en faire disparaître les causes. Manger, travailler, se reposer,  jouer et prier intelligemment aident à atteindre ce but.

CONTACT SPIRITUEL

Notre Père, enseigne-nous la signification de l'expression "l'important d'abord".
Donne-nous le bon sens de nous appliquer à conserver notre bonne santé physique.

EXAMEN PHYSIQUE QUOTIDIEN

La route du rétablissement de nos membres est semée d'obstacles dont certains sont de nature physique. L'alcoolisme épuise souvent notre énergie nerveuse. Les membres qui continuent à abuser de leur système nerveux courent vers le malheur. Nos intelligences ne peuvent fonctionner indépendamment de nos corps et elles ne peuvent pas non plus fonctionner sainement dans des corps malades. Il est évident qu'il y va de notre intérêt d'améliorer notre santé physique.
"tabourets et bouteilles", pages 124, 125

Publié dans rappel quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article