Science Publique aujourd'hui

Publié le par kreizker

 

Merci à Françoise (CSR Bretagne) pour l'info !!!

Emission de France Culture le 12 mars 2010 :

485120430-photo

Peut-on vaincre la dépendance aux drogues ?

Le débat sur la dépendance aux drogues est pavé d’idées reçues, de solutions miracles, de leçons de morale, d’hypocrisie parfois et de drames souvent. Ainsi, l’ONU vient de déclarer que les pays en voie de développement sont confrontés à une catastrophe sanitaire liée à la consommation de drogues. La prohibition, la guerre contre les trafiquants, les interdictions de fumer, l’augmentation des prix, la culpabilisation, la médicalisation, les psychothérapies… Rien de semble en mesure de lutter efficacement contre la place croissante de l’usage de la drogue dans les sociétés, qu’elles soient riches ou pauvres. Cette impuissance conduit à des mesures extrêmes dans certains pays et Antonio Maria Costa, le directeur exécutif de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime a indiqué, le 8 mars, que « si les drogues tuent, je ne crois pas que nous devons tuer pour les drogues », en s'adressant aux pays qui appliquent la peine de mort à la criminalité liée aux stupéfiants.
Dans un tel contexte, on attend beaucoup de la science. Le 31 janvier, dans une interview publiée par le magazine en ligne Slate.fr, Philippe Batel, psychiatre addictologue, a lancé une nouvelle piste en contestant le dogme de l’abstinence totale comme seule issue possible pour rompre avec la dépendance. L’essai clinique d’une nouvelle molécule, la nalméfène, devrait permettre de juger de l’efficacité de cette voie. D’autres médicaments font régulièrement l’actualité. Comme le Baclofène, un relaxant musculaire utilisé sur lui-même par le cardiologue américain Olivier Ameisen, pour lutter contre son alcoolisme. D’autres font appel à l’acuponcture ou à l’hypnose. Dans le même temps, les travaux sur la compréhension du fonctionnement du cerveau laissent espérer de nouvelles voies de traitement de la dépendance aux drogues.
Faut-il lutter contre la drogue avec d’autres drogues ?
Les méthodes psychothérapeutiques sont-elles efficaces ? Pour quels types de patients ?
L’abstinence est-elle la sanction inévitable pour éliminer la dépendance ?
Quels espoirs peuvent donner l’intense recherche actuelle sur la compréhension des mécanismes intimes du cerveau ?

Publié dans AUDIOS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article