Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La maladie de l’alcool, en parler pour se libérer

Publié le par kreizker

in "Sud Ouest", 11 avril 2013

 

Une réunion publique est organisée demain sur ce sujet douloureux. 

«Le but est de faire connaître cette maladie et de la démystifier, spécifier que c’est une maladie et non une tare, un vice. » Si l’on peut dire, Georges a de la bouteille dans l’aide aux alcooliques et se réjouit de cette grande réunion publique qu’ils ont mis sur pied pour demain (voir ci-après). Lui-même touché par ce « problème », comme il dit avec réalisme, il a rejoint les Alcooliques anonymes (AA) il y a 17 ans. Depuis, la création du groupe de Sarlat voilà 11 ans, il en est un des piliers, avec Marie-Paule qui fréquente également assidûment les réunions du jeudi à 20 heures dans la salle Mounet-Sully au Colombier.

« Quand j’ai demandé à un médecin comment on pouvait aider un alcoolique, il a dit d’oublier tout de ce que l’on avait appris de la notion d’assistance à personne en danger, témoigne-t-elle. Si vous mettez un coussin entre le mur et sa tête, vous retardez sa prise de conscience. »

Pas de jugement

Un matin Marie-Paule a eu le déclic en se réveillant, le tablier de cuisine encore sur elle, ses plats brûlés sur le gaz. Elle s’est demandée comment elle avait fait manger ses enfants. « Je ne savais plus ce que j’avais fait. J’avais un trou noir et j’ai décidé de réagir. »

Elle connaissait déjà Georges qui l’a immédiatement amenée dans une réunion d’AA. C’était il y a 10 ans. « C’est facile d’arrêter, mais ça l’est moins de rester abstinent, explique Georges. On ne guérit pas, mais quand on vient aux réunions, l’abstinence perdure. C’est un lieu où l’on parle de soi pour se libérer, sans la barrière du jugement de l’autre. Cela fonctionne beaucoup par identification dans ce que disent les autres et l’on se dit qui si les autres y sont arrivés, pourquoi pas soi. »

Changer de vision

Au-delà de l’abstinence, la visée de ces groupes de paroles est de changer radicalement de vision de la vie. « Le problème n’est pas l’alcool, mais tout ce qui se cache derrière, estime Marie-Paule. Il faut changer sa façon d’être. Un alcoolique est un idéaliste en faillite. Je n’acceptais pas la réalité, je voulais tout changer alors que c’était impossible. Je me suis donc mise à boire. » 

Publié dans articles sur AA

Partager cet article

Repost 0

PAYS BASQUE

Publié le par kreizker

in "Journal du Pays Basque", 11 avril 2013

 

Il y a 30 ans, les Alcooliques anonymes naissaient pour lutter contre l’isolement

 

Les Alcooliques anonymes (AA) ont 30 ans. Vendredi 12 avril prochain, ils fêteront leur anniversaire d’abord à Biarritz, à 14 h 15 à la Maison des associations autour d’une réunion d’information publique, puis en soirée à Bayonne, au Polo-Beyris, à 19 h 30, pour une réunion ouverte.

En 30 années d’existence, les AA n’ont jamais changé de conviction : “On ne peut se battre seul contre l’alcool.” Beñat en sait quelque chose. Avant de cesser de boire il y a 20 ans, il est passé par des moments noirs. Et a compris que la dépendance est insidieuse. Tout comme Amaia, dont le mari n’a jamais pu se passer de l’alcool. “Nous avons vécu avec une bouteille entre nous”, a-t-elle pour habitude de dire, lorsqu’elle partage son expérience au sein de l’association Al-Anon, réservée aux familles et proches de malades alcooliques.

 

“C’était ma came”

Pour Beñat, qui avait connu l’abstinence isolée pendant quatre ans avant de replonger, sa première réunion chez les AA a été une révélation. “Avant d’y aller, j’étais écartelé entre l’envie d’arrêter et le fait que je ne me voyais pas vivre sans alcool, c’était ma came”, explique-t-il. La rencontre de personnes “dans la même souffrance” a été le plus beau jour de sa vie. “C’est un déclic psychologique et spirituel, les autres te donnent la force.”

Depuis 20 ans, Beñat n’a jamais brisé ce qu’il appelle “la chaîne de la solidarité” et se rend toujours deux fois par semaine aux réunions des AA.

Amaia non plus n’a pas quitté son groupe de soutien. “Mon mari est mort depuis trois ans et, aujourd’hui encore, j’ai du mal à acheter une bouteille d’alcool pour servir un verre à des amis”, avoue-t-elle. La compréhension, le soutien, le partage, l’absence totale de jugement qu’ils ont trouvés au sein de ces groupes, ont été libérateurs pour Amaia et Beñat.

Ils y ont tous les deux découvert une spiritualité nouvelle, une philosophie de vie. “La discipline, c’était vraiment pas mon truc quand je suis arrivé aux AA”, explique Beñat, “et il fallait encore moins me parler de Dieu.” Aujourd’hui, Beñat prie. Non pas Dieu, mais “une puissance supérieure à l’alcool et à moi-même qui m’a aidé à sortir de cette folie et à retrouver la raison”.

Amaia a, elle, adopté une nouvelle philosophie de vie grâce à Al-Anon. “J’ai appris à me dire que je ne pouvais rien faire pour mon mari et que le seul à pouvoir s’aider, c’était lui-même.” Un cheminement qui ne se fait pas du jour au lendemain et qui, elle le pense, a également permis à son mari de changer. “J’ai appris le détachement avec amour, à arrêter le flicage permanent, à éviter le ressentiment ou l’escalade de la violence verbale”, raconte-t-elle. Ce qui a, en parallèle, poussé son mari à se rapprocher des AA. “Dans un monde où l’on est de plus en plus isolé, il est important de savoir qu’il y a des lieux qui sont ouverts à n’importe qui”, conclut Beñat.

 

Informations pratiques

Le groupe d’aide familiale Al-Anon (05 59 59 77 85) accueille les parents et amis des malades alcooliques à la MVC Polo-Beyris de Bayonne le mardi à 19 h 30, au centre multiservice de Cambo le premier et troisième lundi du mois à 19 h 30.

Les réunions des Alcooliques anonymes (0820 32 68 83) ont lieu à Cambo, le lundi à 19 h 30, à la MVC Polo-Beyris de Bayonne le mardi à 19 h 30, à la Maison pour tous d’Anglet le mercredi à 19 h 30, à 12 h 00 à la MVC Polo-Beyris le jeudi, le jeudi à 19 h 30 au quartier Urdazuri à Saint-Jean-de-Luz et le vendredi à la villa Sion à Biarritz, à 19 h 30.

Publié dans articles sur AA

Partager cet article

Repost 0

"Drunk again"

Publié le par kreizker

Publié dans vidéos

Partager cet article

Repost 0

LOGO AA

Publié le par kreizker

USA-302-topoftexas-2009.jpg 

 

USA-205.gif

 

 

Partager cet article

Repost 0