"Zoom Bombing" sur une Réunion AA

Publié le par kreizker

"Zoom Bombing" sur une Réunion AA

 

Des personnes mal intentionnées parcourent le web en quête de liens vers des réunions ouvertes à tous et en profitent pour les déranger. Un phénomène baptisé "Zoom bombing".

Zoom est un logiciel permettant d’organiser des réunions et webinaires en visioconférence de la plus simple des manières, ce qui explique pourquoi l’application rencontre un succès croissant (plus de 300% de téléchargements) sur les différents systèmes d’exploitation (Android, iOS,macOSWindows) depuis le début des confinements en Asie, Europe puis aux États-Unis. En raison de sa popularité soudaine — bien que l’application ait toujours été chaudement recommandée pour les professionnels — elle est inspectée de plus près, notamment tout récemment par la rédaction du journal d’investigation The Intercept qui a découvert que le chiffrement de bout en bout des conversations vanté par Zoom n’était en réalité qu’un chiffrement TLS, qui permet à tout moment à l’entreprise de consulter les flux audio et vidéo. De même, les journalistes de Motherboard ont révélé que l’application sur iOS envoie des données à Facebook. L’entreprise a rapidement supprimé le morceau de code responsable.

 

Une pratique baptisée “Zoom bombing”

Désormais, ce n’est plus le logiciel qui attire l’attention, mais ses utilisateurs. Business Insider révèle qu’une pratique baptisée “Zoom bombing” est de plus en plus courante. Elle consiste pour des personnes mal intentionnées à parcourir la toile à la recherche de liens vers des réunions ouvertes. Il est pourtant possible de n’ouvrir les rassemblements qu’aux personnes invitées, soit en contrôlant l’accès, soit en exigeant un mot de passe. Le journal américain rapporte qu’au milieu d’une réunion des Alcooliques Anonymes qui se déroulait hier, mardi 31 mars, une voix s’est mise à “crier des insultes misogynes et antisémites, ainsi que des références à la consommation d’alcool” allant jusqu’à vanter son goût.

 

Une perturbation de très mauvais goût

Si l’intrus a rapidement été retiré de la réunion, plus de la moitié des participants était partie. Après une réunion municipale perturbée par un homme nu, différentes personnes ont également infiltrés des leçons dispensées par des écoles, une pratique en forte croissance aux États-Unis. Pour prévenir ces perturbations, il est recommandé non seulement de contrôler l’accès, mais également de limiter le partage d’écran uniquement à l’hôte d’une réunion.

 

Publié dans sur internet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article